L' Auto Rééducation à la maison !

Pendant cette période de confinement, l’accès à vos professionnels de la rééducation se trouve nécessairement compliqué. Beaucoup de structures ou de thérapeutes ont fermé leurs portes pour répondre aux recommandations des instances gouvernementales dans la lutte contre la pandémie.

AU CAMSP Tom Pouce de Saint-Quentin, nous restons à votre disposition téléphonique pour répondre à toutes vos questions et tenter au mieux de vous donner les conseils les plus adaptés à votre situation ou celle de votre enfant. Quand il s’agit de rééducation au long cours, un délai de quelques semaines se rattrapera un peu plus tard. Pour autant, il ne faut pas minimiser l’impact d’une absence de sollicitations encadrées par un professionnel. 

Forte d’une collaboration et d’une réorganisation des forces soignantes en place sur le territoire, nous tenions tout particulièrement à remercier la Fondation “France Paralysie Cérébrale” pour la qualité des supports qui ont été mis à disposition des professionnels et notamment des familles dont les enfants sont porteurs de handicap. Ce guide de gymnastique pour bébé trouve son origine dans un Atelier de l’Institut Motricité Cérébrale.

Ainsi, vous trouverez dans le fascicule qui va suivre des exercices à faire à la maison pour continuer de stimuler votre enfant ou l’enfant dont vous avez la garde. Nous savons que la situation de confinement est compliquée à gérer mais il est important de la maintenir en ce moment pour venir à bout tous ensemble contre le SARS Cov-2, plus communément appelé COVID-19.

Ce guide que vous pouvez télécharger ne constitue en aucun cas une rééducation sous la responsabilité du thérapeute mais il va vous permettre de compenser et comprendre des axes de stimulation moteurs. De plus, il peut vous servir d’appui en le télé-soin avec votre rééducateur: choisissez quelques exercices puis lors de la téléconsultation, vous pouvez reprendre ces exercices sous l’œil du professionnel . C’est un véritable guide dont le nombre de propositions est très important.

N’hésitez pas à nous communiquer vos idées ou à nous transmettre vos questions.Et protégeons nous collectivement pour maintenir les mesures de sécurité et de distanciation sociale.S

Télécharger le Guide de la Gymnastique pour BéBé

Nous remercions encore les artisans de ce guide exhaustif qui vous permettra de stimuler Bébé autant que vous le pourrez.

Le Défi Moteur du Moment !

L'Inventivité pour rester près de vous

Nous vous proposons ici plusieurs vidéos réalisées et faites notamment par des professionnels de santé exerçant auprès de la petite enfance et des plus grands. Nous les remercions grandement pour la qualité de leur travail.

Ici vous retrouverez une série de 19 Vidéos ! Oui 19!! Des vidéos simples et ciblées qui vous permettront de stimuler la motricité de votre enfant par le jeu. N’hésitez pas à nous contacter si vous avez la moindre question. Et Un Grand MERCI à Martine Pitard, Adjointe de direction et kinésithérapeute à l’IEM APF de la Marrière (Pays de Loire)pour la qualité de son travail et de son implication.

Vous êtes professionnels de santé ? Comment se servir de ces vidéos ?

Ce qu’il vous est possible de faire en attendant les décrets de téléconsultations par exemple de kinésithérapie. Ces vidéos bien sûr ne sont que des axes de réflexion et de travail pour les familles. Elles ne se soumettent en rien à une véritable consultation séance en présentiel, mais en ces temps de confinement, faisons au mieux….

Vous proposez à la famille de choisir un ou deux exercices. Les familles suivent les recommandations des vidéos sur un temps plutôt court et vous prévoyez le lendemain une visio (téléconsultation si possible) durant laquelle en dehors d’évoquer les éventuels problèmes que pourraient rencontrer la famille, vous pourrez reprendre en live avec eux les deux exercices. Voilà de quoi avoir un peu de matière ! A raison d’une à deux séances semaine, en fonction des despisonibilités de l’enfant, des familles et bien sur du thérapeute.

Les Vidéos sont classées par ordre croissante mais il n’y a pas de règles en réalités. Faites comme bon vous semble

Voici le matériel nécessaire ! Vous devriez pouvoir avoir tout ce qu’il fait à la maison !

Paralysie Cérébrale et Rééducation Neuropédiatrique

La paralysie cérébrale désigne l’ensemble des troubles affectant les mouvements, la posture et la cognition. Ce handicap permanent est dû à des dommages sur le cerveau du bébé, intervenus pendant la période prénatale, au moment de l’accouchement ou, plus rarement (10 % des cas) durant la période post-natale. Ces troubles touchent environ 1 500 nouveau-nés par an, soit 1 naissance sur 570.

La paralysie cérébrale regroupe diverses formes d’atteintes, à des degrés différents :

  • Les Infirmités Motrices Cérébrales (IMC) qui désignent l’ensemble des troubles neuro-moteurs, non progressifs et sans retard intellectuel.
  • Les Infirmités motrices d’Origine cérébrale (IMOC) qui désignent des troubles neuro- moteur, également non progressifs, associés à un retard intellectuel et des déficiences sensorielles (vue, audition).
  • D’autres formes de polyhandicap (trisomie, délétion chromosomique…)

Le diagnostic est il facilement posé?

Dans le cadre de prématurité, une attention particulière est posée sur l’enfant dès les premiers jours et mois de sa vie, afin de lui proposer une prise en charge le plus précocement possible.

Le diagnostic est souvent un peu plus tardif (entre 3 à 6 mois) une foi que l’ensemble des tests diagnostics puissent être envisagés, même si l’IRM, l’EEG ou encore l’échographie transfrontanellaire permettent une évaluation précoce des lésions cérébrales.

Plus le diagnostic est posé rapidement, plus l’accompagnement pour l’enfant sera efficient. L’importance de la plasticité cérébrale est une notion omniprésente dans les décisions thérapeutiques et de suivi. La plasticité cérébrale représente la capacité du cerveau à créer et réorganiser les réseaux neuronaux.

Et c’est aussi là que se mesure l’importance du rôle des rééducateurs (kinésithérapeutes, psychomotriciens, orthophonistes, ergothérapeutes…). Bien évidemment, ceci se concilie avec la prise en charge éducatrice et psycho-sociale. Le versant social se développe avec l’accompagnement des familles, l’intégration scolaire de l’enfant et le travail en réseau autour d’un projet personnalisé.

Qu’est ce qui doit alerter ?

Même si toutes les attentions sont posées pour permettre les détections de troubles présents et à venir dans le développement, l’ensemble des personnes entourant l’enfant (famille, professionnels de santé, crèches, assistant familial..) doit être attentif aux symptômes, d’autant plus les parents qui vivent avec l’enfant.

Certains symptômes doivent les alerter:

  • Une hypotonie (faiblesse musculaire)
  • Des anomalies de postures
  • Un retard pour tenir la tête, se mettre en position assise..

En cas de doutes, ne pas hésiter à consulter un médecin qui posera après une série de test les prémices d’un diagnostic. Les CAMSP accompagnent les enfants âgés de 0 à 6 ans. Les parents peuvent appeler le CAMSP de leur département ou région pour prendre un rendez vous de bilan.

Dans la Paralysie cérébrale, quelles sont les atteintes ?

La nature des troubles dépend de l’étendue des lésions sur le cerveau ainsi que des zones cérébrales impactées.

Sans exhaustivité, nous pouvons retrouver:

  • Des difficultés à suivre le développement normal des niveaux d’évolution motrice
  • Des atteintes du cortex moteur représentent 75% des cas de paralysie cérébrale: raideurs, spasticité et contractions musculaires.
  • L’atteinte du cervelet affectera l’équilibre et l’orientation :
  • L’atteinte des ganglions de la base crée des gestes désordonnés (syncinésie), des spasmes

Les troubles moteurs peuvent être accompagnés de troubles sensoriels, de la perception, mais aussi de troubles cognitifs ou des crises d’épilepsies récurrentes.

En parallèle, les patients pourront présenter des déficiences visuelles graves, des algies (douleurs), une sialohrée…

En ce qui concerne la rééducation pédiatrique:

Rappelons le, la paralysie cérébrale est le premier handicap moteur chez l’enfant. La rééducation neurologique infantile est en perpétuelle redéfinition et est constamment le siège de nombreuses avancées, même si les études manquent encore sur le sujet.

Le versant médical prend en compte les progrès des connaissances scientifiques et de ceux qui s’imposent à la rééducation. Une analyse de plus en plus pertinente de la fonction touchée par le processus neurologique est posée par les thérapeutes. Ainsi, se sont développées les échelles d’évaluation fonctionnelles ou motrices(par exemple l’EFMG pour évaluer objectivement et quantitativement la fonction motrice globale de l’enfant…), l’analyse quantifiée de la marche, les tests neuropsychologiques. De plus l’accompagnement médical, paramédical et psycho-social doit se faire en collaboration étroite entre le pédiatre, le médecin de rééducation, les familles et l’ensemble du personnel soignant entourant l’enfant.

Et d'autres ressources:

Comment faciliter l'apprentissage de bébé à se mettre assis tout seul ?

Voici une petite vidéo où vous retrouverez quelques astuces ! N’hésitez pas à poser ou à nous adresser vos questions !

Image7
Lire la vidéo
Comment créer un parcours de motricité Maison ! Retrouvez cette ressource sur notre chaîne Youtube.

A la maison aussi, on peut créer des parcours moteurs. On peut utiliser un carton pour faire un tunnel ,des coussins qui vont être plus souples, des chaises, des tables pour passer en dessous, metter une couette par dessus etc etc…

On doit rester à CÔTE de son enfant !!! Laissez votre enfant découvrir le parcours comme il l’entend !

Bonne motricité !

Lire la vidéo
Voici aussi quelques articles sur l’aspect rééducatif qui vous donneront quelques conseils de stimulation à la maison !